CRÉO et CLD – vers une levée de boucliers imminente?

0
21

Arnaud de la Salle

« Nous exhortons le gouvernement à ne pas poser un geste qui    affaiblira l’Outaouais et l’ensemble des régions du Québec. », a déclaré la présidente de la CRÉO, Mme Paulette Lalande.

Arnaud de la Salle

« Nous exhortons le gouvernement à ne pas poser un geste qui    affaiblira l’Outaouais et l’ensemble des régions du Québec. », a déclaré la présidente de la CRÉO, Mme Paulette Lalande.
Les membres du conseil d’administration de la Conférence régionale des élus de l’Outaouais (CRÉO) se sont réunis d’urgence mercredi le 29 octobre à l’occasion d’une rencontre à huis clos, à la Maison de l’Outaouais, pour discuter du contexte actuel entourant la réorganisation de l’action gouvernementale en région. 
Les membres du        conseil d’administration disent comprendre la     situation budgétaire mais jugent préoccupants les moyens utilisés et demandent donc au gouvernement de maintenir le partenariat existant entre le gouvernement du Québec et le        milieu municipal de l’Outaouais. 
L’Outaouais juge que la tendance centralisatrice observée est menaçante pour la pérennité et le développement de la région et que, dans ce contexte, plus que jamais, un lieu de concertation régionale est nécessaire et requis par et pour les partenaires locaux et régionaux.
« Nous sommes préoccupés de voir que des années d’efforts de régionalisation sont en jeu. Nous demandons que le gouvernement du Québec réaffirme sans équivoque et sans délai son intention de préserver une instance de concertation régionale à travers laquelle se forge la cohésion et l’intégration des particularités locales et régionales aux priorités gouvernementales », a déclaré Mme Lalande.
Rappelons que la CRÉO permet aux             67 municipalités de l’Outaouais, aux quatre MRC du territoire et à la Ville de Gatineau ainsi qu’aux 700 partenaires actifs de la région d’œuvrer quotidiennement à   l’accomplissement des     objectifs de développement régional, confirmés par la Planification stratégique régionale 2012-2017, laquelle tient compte des enjeux        environnementaux, sociaux et économiques de la région. 
Les CLD mobilisent
Les représentants des 120 CLD, réunis à Québec à l’occasion de leur rencontre stratégique annuelle, martèlent l’importance de maintenir le soutien aux entreprises des régions du Québec. Ils interpellent leaders et entrepreneurs avec la campagne JAMAIS SANS #MONCLD.
Le gouvernement du Québec jonglerait avec l’idée d’apporter une    modification importante à la gouvernance dans un objectif d’assainissement des finances publiques en donnant le choix aux MRC et aux municipalités de maintenir l’expertise des CLD ou de rapatrier le développement de l’économie locale sous leur aile, mais avec la moitié du financement.
Mardi, l’ACLDQ a lancé une campagne de sensibilisation 2.0 visant à interpeller la population, les entrepreneurs, les élus et bien sûr, les 1 350         professionnels et 3 000 bénévoles qui forment le réseau des CLD et leurs partenaires pour contrer activement cette avenue.