Contre les visages cachés

0
27

M. Ravignat,

Le 25 février dernier, votre chef, M. Thomas Mulcair, s’est rangé avec M. Justin Trudeau, chef du Parti libéral du Canada, concernant le dossier de Zunera Ishaq qui contestait l’obligation d’enlever son hijab pour la cérémonie d’obtention de la citoyenneté canadienne.

M. Ravignat,

Le 25 février dernier, votre chef, M. Thomas Mulcair, s’est rangé avec M. Justin Trudeau, chef du Parti libéral du Canada, concernant le dossier de Zunera Ishaq qui contestait l’obligation d’enlever son hijab pour la cérémonie d’obtention de la citoyenneté canadienne.
M. Ravignat, vous déchirez votre
chemise au parlement d’Ottawa pour supporter votre chef sur un dossier chaud comme l’accommodement raisonnable et une citoyenneté canadienne avec le
visage caché. Vous déchirez aussi votre chemise dans le dossier de Mohammed Sahny, détenu en Égypte contre son gré. M. Sahny est un journaliste pour le réseau d’Al-Jazerea qui reçoit son financement de groupes terroristes.
M. Ravignat, si vous avez d’autres
chemises à déchirer, déchirez-la donc
sur la pauvreté dans la MRC de Pontiac et sur la ligne (téléphonique) de
redondance que le préfet de comté,
M. Raymond Durocher, demande à la compagnie Bell. Le C.B.T.C. est de
jurisdiction fédérale.
D’autre part, M. Justin Trudeau, je n’ai pas d’autre choix que de vous retourner ma carte de membre du Parti libéral en signe de protestation. Je veux ainsi
donner un signe de mon désaccord envers votre approbation de la demande de Zunera Ishaq.

Rhéal Bertrand
Mansfield