Chez-nous

0
15

Notre beau pays se veut une société distinctement multiculturelle. Ainsi quand l’on consulte la Charte
canadienne des droits et libertés, l’on y découvre immédiatement nos droits . . .  de conscience, de religion, de pensée, de croyance, d’opinion et d’expression.

Notre beau pays se veut une société distinctement multiculturelle. Ainsi quand l’on consulte la Charte
canadienne des droits et libertés, l’on y découvre immédiatement nos droits . . .  de conscience, de religion, de pensée, de croyance, d’opinion et d’expression.
Je prie donc M. Ravignat de m’excuser si je m’ingère dans sa correspondance en ce qui concerne « les visages cachés ». Si l’on ne peut être empathique, même
sympathique à une opinion, à une religion.  l’on se doit de respecter les droits de tous. Quand il y aura conflit entre le droit d’une minorité et la sécurité de tous, ne serait-ce pas la sécurité publique qui dicterait le protocole? Probablement identifiée à son entrée, cette dame au hijab n’a-t-elle pas simplement exercé son droit de religion et d’expression?
D’autres  parts  en exprimant son opinion publiquement l’on ouvre une argumentation qui sainement exploitée aide à explorer et découvrir d’autres
perspectives sinon toutes. Mais quand l’argumentation se métamorphose en dénigrement de l’individu, c’est l’abandon du respect pour les droits, l’éthique, la morale et l’effort intellectuel.

J R Fuoco
Fort-Coulonge