Caisse Desjardins des rivières – Pas de décision, mais des possibilités

0
24

Lionel Tessier

FORT-COULONGE – Le 31 octobre dernier, la Caisse Desjardins des rivières tenait une réunion de consultation de ses membres. Un seul point

Lionel Tessier

FORT-COULONGE – Le 31 octobre dernier, la Caisse Desjardins des rivières tenait une réunion de consultation de ses membres. Un seul point
à l’ordre du jour : le déménagement possible de la Caisse de son emplacement actuel, à un autre endroit non précisé dans la municipalité voisine.  Plus de 200 membres assistaient à la rencontre.
Le directeur général Stéphane Labine et la présidente du conseil d’administration Madeleine Vallières ont expliqué que le but de la rencontre n’était pas de prendre une décision sur le déménagement, mais bien de permettre au conseil d’administration d’envisager, si nécessaire, de le faire. M. Labine a répété
qu’aucune décision n’avait encore été prise par le conseil d’administration et que la consultation avait pour objectif de permettre au conseil d’administration d’explorer toutes les possibilités et de choisir la meilleure option. Au cours d’un vote, la majorité (168 sur 218) des membres ont voté pour laisser toute la latitude voulu au Conseil pour prendre la meilleure décision.
Pour M. Hector Soucie, ancien maire de Fort-Coulonge durant plus de 30 ans, si la Caisse laisse Fort-Coulonge, ce sera comme « planter un clou dans le cercueil du village ». Il craint que Coulonge devienne un village fantôme et continue à se vider de ses commerces et de ses habitants.
M. Soucie s’est dit un peu frustré, comme plusieurs membres présents, car il avait l’impression que la décision de déménager était déjà prise. Il a expliqué que, selon lui, il serait plus avantageux (et moins coûteux) de simplement agrandir son installation sur les lieux actuels et d’acquérir des terrains adjacents pour offrir du stationnement à ses membres.
M. Soucie s’est aussi dit inquiet que la Caisse n’ait pas présenté de Plan B pour combler ses besoins en espace supplémentaire et que les explications des dirigeants aient été « un peu flous ».
Selon les dirigeants de la Caisse, le conseil d’administration peut maintenant, au
cours des prochains mois, entreprendre des recherches et obtenir l’opinion d’experts sur les coûts estimés d’un agrandissement de la Caisse actuelle et aussi sur les coûts d’un déménagement des installations existantes.