André Fortin sur les expostitions agricoles et le développement de l’agriculture biologique

0
34

Arnaud de la Salle

Campbell’s Bay – Le député de Pontiac, Monsieur André Fortin, est très heureux du renouvellement du Programme d’appui financier aux
expositions agricoles pour l’année

Arnaud de la Salle

Campbell’s Bay – Le député de Pontiac, Monsieur André Fortin, est très heureux du renouvellement du Programme d’appui financier aux
expositions agricoles pour l’année
2015-2016 annoncé par le gouvernement le 28 mai dernier. En vertu de ce programme, une aide financière totalisant 1,7 million de dollars sera consacrée au rayonnement du secteur agroalimentaire du Québec. Dans le cadre de cette initiative, la Société
d’agriculture de Pontiac est admissible à recevoir un montant maximum de
20 291$.
« Nous comprenons tous le grand impact de la Foire de Shawville sur
l’économie du Pontiac. Les expositions agricoles sont une vitrine exceptionnelle pour les produits régionaux et favorisent aussi les rapprochements entre le monde agricole et les consommateurs. J’invite d’ailleurs la population de l’Outaouais et de l’est ontarien à venir rencontrer ces
producteurs passionnés de leur métier et constater leur savoir-faire et leur capacité d’innovation », a expliqué André Fortin
Plus d’une trentaine d’expositions agricoles régionales bénéficieront d’un soutien pour l’organisation de leurs activités
mettant en valeur l’agriculture québécoise, la relève agricole et les produits régionaux. Les concours de jugement d’animaux
permettent aussi de reconnaître l’excellence des éleveurs québécois, en particulier au chapitre de l’amélioration génétique.
Soulignons que les expositions agricoles accueillent près d’un million de visiteurs chaque été, et ce, dans toutes les régions du Québec. Les retombées économiques qu’elles engendrent sont estimées à plus de 61 millions de dollars annuellement.
Agriculture biologique
Le député de Pontiac se réjouit de
l’engagement de neuf millions de dollars de son gouvernement en matière d’agriculture biologique.
Pour M. Denis Dubeau, président de         l ‘UPA, cette annonce semble ne présenter qu’un effet médiatique et ne s’inscrit pas dans une approche de consultation du monde agricole : ‘ Nous n’avons pas eu de discussions avec le gouvernement à ce sujet et nous attendons de voir s’il y en aura.  Pour le moment ceci est unilatéral et
nous aimerions connaître les modalités avec lesquelles ce plan va s’implanter
concrètement », a-t-il commenté.   
Le gouvernement a signifié sa volonté d’encourager le développement de ce mode de production par la mise en place de la toute nouvelle Stratégie de croissance du secteur biologique qui permettra aux
entreprises de profiter pleinement du potentiel de développement qu’offrent la production biologique et ses marchés.
Un soutien financier qui pourra
atteindre 20 000 dollars par entreprise sera mis à la disposition des entreprises qui démarrent leurs activités, celles qui sont en cours de conversion, de même que celles qui se consacrent déjà à la production biologique. Cette aide financière, accordée dans le cadre du Programme d’appui pour la conversion à l’agriculture biologique, permettra d’appuyer l’accroissement de l’offre de produits biologiques.
Le gouvernement bonifie à hauteur de 85 % les services-conseils destinés aux entreprises visées par la Stratégie, ce qui représente une aide totalisant 2,8 millions de dollars sur une période de 3 ans. Une aide financière sera également versée, par l’entremise du programme Prime-Vert, aux entreprises qui se consacrent déjà à la production biologique ou qui sont en voie de le faire, afin de reconnaître et appuyer des
initiatives liées à l’agriculture biologique.
Une somme de 550 000 dollars sera
versée à l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) pour le développement de la recherche appliquée sur la production végétale biologique. Cette initiative apportera des solutions concrètes aux
problèmes agronomiques et techniques que rencontrent les producteurs.
« Les agriculteurs de la région du Pontiac sont parmi les plus innovants et les plus entrepreneurs. Ils comprennent
bien les besoins d’un marché en pleine
évolution et aux exigences différentes. L’investissement du gouvernement dans le secteur de l’agriculture biologique est donc une excellente nouvelle pour le Pontiac »,
a souligné M. André Fortin.