« Aller au-delà de la prise de conscience pour un réel changement » – Les opposants au nucléaire envisagent une stratégie électorale

0
16

Deborah Powell
 

Deborah Powell
 
BRISTOL – Le Conseil de la paix de la Capitale Nationale a organisé une journée de réflexion sous le thème « Aller au-delà de la prise de conscience pour un réel changement », axée sur les décharges de déchets nucléaires dans  la rivière des Outaouais, le 15 décembre à Pine Lodge.
 « Ce fut un rassemblement d’une petite section de la grande coalition de groupes qui travaillent ensemble pour arrêter la décharge de Chalk River et le confinement du réacteur de Rolphton », a expliqué Lynn Jones des Concerned Citizens of Renfrew County and area.
 « Ce n’est pas tellement une question d’éduquer sur la question maintenant, nous le faisons. Nous voulons élaborer un plan d’action pour avoir un impact sur les politiciens et amener un changement de politique », a déclaré Daniel Stringer, président du Conseil de la paix. La session du matin comprenait une cérémonie de bénédiction de l’eau et une discussion, dirigée par la cheffe autochtone, la Dre Cynthia Stirbys, sur la manière dont les peuples autochtones et non autochtones peuvent travailler ensemble sur la question.
 Mme Jones a expliqué que la prochaine campagne électorale fédérale constituera un objectif majeur pour les opposants au nucléaire. « Nous avons discuté de plusieurs stratégies. Nous saurons que nous avons réussi notre combat lorsque tous les partis politiques se seront mobilisés pour que les déchets nucléaires du Canada, propriétés du gouvernement fédéral, soient soigneusement emballés, étiquetés et entreposés dans des installations ultramodernes, à l’écart des sources d’eau potable », a-t-elle expliqué. 
Mme Jones a déclaré qu’un tel engagement comprendrait l’élaboration de politiques et de stratégies de déclassement et de gestion des déchets radioactifs ainsi que des améliorations du système de gouvernance nucléaire du Canada, faisant du Canada un chef de file mondial dans la gestion des déchets radioactifs. « Cela stimulera également l’économie et fournira de nombreux bons emplois aux générations futures. C’est ce que les nombreuses personnes travaillant sur le sujet aimeraient voir. Il ne nous reste plus qu’à le vendre aux décideurs! », a-t-elle conclu.
 Des informations sur les problèmes liés aux projets de stockage des déchets nucléaires sont disponibles sur le site concernecitizens.net.
                           (Tr. LT)