Affaire réglée entre Fort-Coulonge et Romain-Petit-Moteur

0
112

François Carrier

FORT-COULONGE ­– Les factures impayées qui avaient été remises dans un délai que la Municipalité de Fort-Coulonge avait jugé trop longue, ont été l’objet d’un arrangement entre le Conseil municipal et Romain-Petit-Moteur. « On est arrivé avec une entente, c’est fait, c’est payé, c’est réglé. Je ne sais pas comment vous dire, c’est un poids d’enlever de nos épaules. Sérieusement, c’est ça que c’est », a réagi avec un long soupir de soulagement, la mairesse Christine Francoeur.

Cette affaire, qui datait même du précédent conseil dirigé à l’époque par l’ancien maire Gaston Allard, a fait réagir plusieurs citoyens et mobiliser des contribuables qui ont exprimé à plusieurs reprises leurs mécontentements dans les derniers mois. L’opinion publique était d’ailleurs assez figée et la grande majorité du public supportait Romain-Petit-Moteur, entreprise bien établie dans sa communauté, reconnue pour son expertise dans son domaine. Le Conseil municipal argumentait d’abord que les factures n’avaient pas été remises dans un délai prescrit et que ses dépenses appartenaient à des années financières antérieures. Sachant que les services et l’achat d’équipement avait bel et bien été réalisés par Romain-Petit-Moteur, les conseillers étaient donc divisés.

Le vote qui s’est déroulé le 7 décembre dernier, permettra de régler cette affaire qui donne espoir à la maire Christine Francoeur, qui a reconnu que ses conseillers et elle-même, ont eu une année difficile. « Vous savez, il n’y a pas de décision à la légère et je suis contente pour Romain-Petit-Moteur et pour nos conseillers, qu’on ait finalement une entente. On fait notre possible comme Conseil. Les citoyens ont le droit à leurs opinions, mais pas de manquer de respect aux élus comme j’ai vu à quelques reprises et j’espère qu’on pourra parler de développement pour notre village dans les prochaines semaines », a conclu Christine Francoeur.