Acheter localement vraiment? Oui dans la mesure du possible

0
40

M. Michel Rancourt
Après avoir lu votre lettre dans le
Journal du Pontiac dans l’édition du
16 décembre 2015, j’ai pris note que vous faites référence à la Municipalité de Campbell’s Bay pour la murale qui va
être installée sur un mur d’un édifice

M. Michel Rancourt
Après avoir lu votre lettre dans le
Journal du Pontiac dans l’édition du
16 décembre 2015, j’ai pris note que vous faites référence à la Municipalité de Campbell’s Bay pour la murale qui va
être installée sur un mur d’un édifice
commercial au centre du village.
Ceci est un gros projet, ce n’est pas
une signalisation, il s’agit d’une murale de 60 pieds de longueur par 8 pieds de hauteur qui raconte l’histoire de la rue Front
dans les années passées. Nous avions
un artiste semi-local dont le Pontiac
connaissait très bien le travail, mais à cause de maladie, il a été obligé de démissionner. A cause de cette perte, nous avons 
entrepris des recherche et nous demandé des soumissions en ligne. Nous avons
consulté l’Association des artistes du Pontiac et ils ne connaissaient personne pour une œuvre de cette ampleur. Alors nous avons étudié nos soumissions reçues. Vous donnez l’impression dans votre lettre de prendre crédit pour la murale du Tigre Géant à Shawville, tandis que le propriétaire du Tigre Géant nous a donné M. Pierre Hardy de Foresters Falls en Ontario comme étant l’artiste de cette murale. Avez-vous également dans le passé critiqué les municipalités de Mansfield, Otter Lake, et Ladysmith pour leurs choix d’artistes? Nous avons travaillé fort pour ce projet et nous avons vaincu des plus gros obstacles que votre critique et nous allons continuer à défendre notre décision.

Lizanne Kluke
Femme d’affaires et membre du
Comité Murale de Campbell’s Bay