32-8= -24

0
18

M. le député Amos,


M. le député Amos,

En campagne électorale de 2015, votre chef défait voulait réformer le système d’assurance-emploi en coupant le temps d’attente de 2 semaines à une semaine pour éventuellement ne plus avoir à attendre pour avoir droit aux prestations d’assurance-emploi. Une chose qu’il a oublié de dire, en campagne électorale, c’est qu’il donnait d’une main, mais retirait de l’autre.
Sous le gouvernement conservateur, avec 900 heures assurables, le travailleur saisonnier avait le droit de recevoir de l’assurance-emploi pour une durée de 32 semaines.  Avec votre gouvernement, le même travailleur a seulement droit à 23 + 1 semaines d’assurance-emploi pour le même nombre d’heures assurables.
M. le député : 32-24 = 8 semaines de moins. Vous nous punissez en demeurant dans la MRC la plus pauvre du Québec. M. Amos, vous avez plusieurs travailleurs saisonniers qui ont été un mois sans revenus. Vous avez pris l’argent des plus démunis pour le donner à la classe moyenne. Votre chef, à toutes les fois qu’il ouvre la bouche, c’est pour dire comment votre parti est bon pour la classe moyenne.

Rhéal Bertrand
Mansfield