2017 : l’année de l’accessibilité Internet dans le Pontiac?

0
17

Je n’apprends rien à personne: les médias sociaux ont modifié notre façon de communiquer, d’interagir et de consommer. Pas toujours pour le mieux et pas toujours pour le pire, mais ça existe, c’est présent et il faut s’en servir parce que plusieurs personnes les utilisent.

Je n’apprends rien à personne: les médias sociaux ont modifié notre façon de communiquer, d’interagir et de consommer. Pas toujours pour le mieux et pas toujours pour le pire, mais ça existe, c’est présent et il faut s’en servir parce que plusieurs personnes les utilisent. La popularité du groupe Voix du Pontiac – Pontiac Voice face à la mise en place d’un tarif au stationnement du site de l’hôpital de Shawville est un bel exemple. 
L’utilisation des médias sociaux est un incontournable. Certains
gestionnaires des municipalités de la MRC Pontiac ne m’aimeront pas mais
ils doivent sortir des années 1990 et arriver en 2017. C’est un simple constat. En compilant des résultats, on a pu constater que la très vaste majorité des municipalités du Pontiac n’avait pas de page au sein des réseaux sociaux. Il y a des groupes Facebook qui existent et qui sont souvent gérés par des citoyens, mais ce n’est pas le même type d’information. Les ressources sont limitées au sein des municipalités, mais on parle ici de tâches relativement simples. Publier un statut Facebook avec peu de caractère, une fois par semaine, en respectant les lois linguistiques, ça prend 5 minutes. Le seul moyen d’y arriver c’est de développer un réflexe. Que ce soit les heures de bureau durant les jours fériés, un problème d’aqueduc, rappeler les dates des rencontres, ou même les souhaits de bonne année. Le citoyen peut se sentir concerné, informé et impliqué. Je ne parle pas de débat public ou de demander l’opinion des citoyens, mais d’informations pertinentes. Ce genre d’opération ne remplace pas non plus les médias traditionnels, mais c’est la chance d’offrir une source supplémentaire et d’améliorer l’implication des citoyens face à leur communauté. Je ne généralise pas, certains ont compris, d’autres m’ont confié ne pas avoir réfléchi à cette
intégration au sein de leur gestion.
À ce sujet, la municipalité de Pontiac pourrait en inspirer plusieurs. Leur
contenu via les médias sociaux est constamment mis à jour, les messages sont simples et les compléments d’informations peuvent être obtenus au sein de leur site Internet ou auprès des médias de la région. Sans parler de fusion, une ressource en communication pourrait facilement, cet été, gérer à lui seul les pages Facebook afin d’informer les citoyens pour le compte de plusieurs municipalités en même temps. Au moins démontrer aux gestionnaires des municipalités l’utilité des médias sociaux dans le dialogue entre les municipalités et les citoyens. 
Encore faut-il que le Pontiac puisse avoir les infrastructures nécessaires pour fournir des services Internet de qualité. La conjoncture pour 2017 semble prometteuse. Les deux paliers de gouvernement ont annoncé des
programmes qui pourraient, s’ils sont utilisés par nos municipalités, permettre à notre région de rattraper le temps perdu. Il devrait en être grandement question au Forum économique qui se tiendra le jeudi 19 janvier à Fort-Coulonge.  Bref, sentir que, même si nous vivons en milieu rural, nous avons tout le nécessaire pour nous développer.

Francois Carrier