Terry Fox / Chemin Maple Un nouveau projet de constructions dans la Municipalité de Pontiac?

0
16

Laurent Robillard-Cardinal
(Tr ADLS)

PONTIAC – Une propriété d’environ 120 acres qui s’étend à l’ouest de Terry Fox et au sud du chemin Maple est la possession du promoteur d’Aylmer Bena Construction. La terre agricole au 283 chemin Maple demeure indivisée mais pour encore
combien de temps?

Laurent Robillard-Cardinal
(Tr ADLS)

PONTIAC – Une propriété d’environ 120 acres qui s’étend à l’ouest de Terry Fox et au sud du chemin Maple est la possession du promoteur d’Aylmer Bena Construction. La terre agricole au 283 chemin Maple demeure indivisée mais pour encore
combien de temps?
Le maire de Pontiac, Roger Larose, est favorable à un développement sur cette portion de terre. « Il n’y a pas de projet présentement », dit-il. « Il n’y a pas de garantie qu ‘un projet s’y fasse un jour. C’est de la terre agricole mais cela ne veut pas dire qu’un promoteur ne puisse pas y construire. »
En désaccord avec le maire Larose, le conseiller, Dr. Jean Amyotte, pour le secteur 6 est moins favorable à un projet
résidentiel. « Le terrain est zoné purement agricole et certains conseillers veulent changer sa destination. Je m’y oppose d’abord car il risque d’y avoir
un manque d’eau ( les maisons doivent avoir un puits et une fosse septique) et ensuite parce que le zonage est agricole. Je pense que l’activité agricole doit être la priorité dans notre
communauté. De plus, lorsqu on parle de 120 acres on est loin d’un îlot de terre destructurée, » a-t-il dit au Journal.
Un îlot déstructuré est un morceau de terre agricole où l’habitation a supplanté l’agriculture. L’urbanisme y permet une utilisation non agricole si la
surface des lots le permet.
D’après la 2 e ébauche du plan d’urbanisation de la MRC
des Collines, approuvé par la
Municipalité de Pontiac, ce
terrain est un îlot déstructuré. Cependant, ce statut n’est pas gravé dans le marbre.
Si Québec dit oui…
Le gouvernement de Québec étudiera les plans de la MRC des Collines et donnera son accord ou y voudra des changements.
Si la MRC obtient le feu vert,
des consultations publiques auront lieu avant de l’appliquer. La Municipalité a alors 2 ans
pour l’adopter. La CPTAQ (La Commission de protection
du territoire agricole du Québec) pourrait s’opposer aux changements de zonage.
Pour le maire Larose, qui est en faveur de la construction de nouvelles maisons dans le triangle Terry Fox, chemin Maple, et route 148, la Municipalité a fait une demande auprès de la CPTAQ pour l’obtention du changement de zonage qui
permettrait la construction. Il dit qu’aucun projets spécifiques
de construction n’a été à l’étude.
Avant toute construction, d’autres vérifications devront être menées pour l’habitat
d’espèces protégées, les tests hydrologiques devront être faits pour savoir si l’eau y est
suffisante, quel type de fosses sceptiques il faut utiliser etc.
Dr. Amyotte demeure opposé à la tournure que prennent les événements. « Les promoteurs spéculent et ensuite on fait des changements de règlements sans rien considérer », dit – il.
« C’est triste de voir que ceux qui spéculent, abandonnent la terre et font pression auprès des élus pour qu’on change le
zonage. Lors d’une réunion, on nous a dit que la terre était
pauvre à cet endroit mais quand on voit le Potager Eardley dans la même zone, on se rend compte que c’est un véritable succès et je ne vois pas de différence entre ces 2 terrains », a t-il ajouté.
Dr. Amyotte est aussi inquiet au sujet du précédent qu’un tel projet urbain pourrait instaurer à l’ouest d’Aylmer.