Surveillance accrue de l’état de santé des bassins hydrographiques – Garde-rivière des Outaouais reçoit des fonds fédéraux

0
33

Le 29 mai, le gouvernement libéral a annoncé un investissement fédéral de

Le 29 mai, le gouvernement libéral a annoncé un investissement fédéral de
275 000 dollars sur deux ans pour financer la recherche et la surveillance communautaire de l’état de santé du bassin versant de la rivière des Outaouais par l’organisme Garde-rivière des Outaouais. Le député fédéral de Pontiac William Amos s’était joint à la ministre de l’Environnement et du Changement
climatique, l’honorable Catherine McKenna, pour l’annonce.L’investissement financera principalement la surveillance communautaire et la recherche citoyenne sur des indicateurs de santé du bassin versant défini à la suite de
consultations auprès d’experts du Québec et de l’Ontario et de communautés autochtones.
Le directeur général de l’organisme, Patrick Nadeau, a salué la nouvelle et a déclaré que « la surveillance communautaire a déjà permis à Garde-rivière des Outaouais d’assembler le plus vaste réseau de science citoyenne au monde suivant la pollution des micro-plastiques en eau douce. Grâce à cet investissement fédéral, nous pourrons reproduire ce succès avec les autres indicateurs de santé du bassin versant, dont un bon nombre sont liés aux changements
climatiques, tels que les conditions de la glace, la propagation des espèces envahissantes et la prolifération d’algues toxiques. »
« Les rapports scientifiques récents ont montré les effets de l’impact humain sur
notre environnement, des pertes de biodiversité sans précédent aux changements climatiques. Nous devons continuer à surveiller les impacts sur notre environnement et nos ressources en eau douce pour assurer qu’elles restent en santé à mesure que le monde qui nous entoure change », lit-on dans un
communiqué du Bureau de M. Amos.                                       
                                                        (AB)