SADC – Un réseau pour les entrepreneurs en région

0
27

Arnaud  de la Salle

Campbell’s Bay – Acteur incontournable pour stimuler la réussite entrepreneuriale, le Réseau des SADC (Sociétés d’aide au développement des
collectivités) se veut rassurant face au climat économique insécurisant installé un peu partout au Québec. Bien

Arnaud  de la Salle

Campbell’s Bay – Acteur incontournable pour stimuler la réussite entrepreneuriale, le Réseau des SADC (Sociétés d’aide au développement des
collectivités) se veut rassurant face au climat économique insécurisant installé un peu partout au Québec. Bien
enracinés dans les régions du Québec depuis près de 35 ans, les SADC constituent une grande ressource pour aider les entrepreneurs à atteindre leurs buts et réaliser leurs rêves. Ils offrent une variété de programmes d’aide financière et d’accompagnement de gestion qui donnent une impulsion aux entrepreneurs soucieux de participer à la vitalité économique de leur communauté.
« Notre mission et notre expertise contribuent au développement régional du Québec en appuyant les entrepreneurs. Dans le contexte économique actuel, le Réseau des SADC  réaffirme son rôle et
collabore plus que jamais à la création d’entreprises fortes et durables », affirme Daniel Dumas, président des SADC.
En effet, le modèle d’affaires de cet organisme à but non lucratif jumelle l’accompagnement et le financement afin
d’assurer un développement prospère des entreprises et stimuler la création et le maintien d’emplois. Les entreprises soutenues par les SADC ont un taux de survie de 83 % après cinq ans. Cette moyenne dépasse largement celle du Québec, établie à
 62 %. Selon Statistiques Canada, elles créent davantage d’emplois, ont une plus forte croissance de leur masse salariale et génèrent des retombées économiques plus importantes que les entreprises n’ayant pas reçu l’appui des SADC.
De plus, grâce à leur
programme de financement et d’accompagnement Stratégie jeunesse, les SADC sont une bougie d’allumage pour le
démarrage, l’expansion ou l’acquisition d’entreprises chez les 18 à
35 ans. Les jeunes entrepreneurs sont d’ailleurs nombreux à bénéficier de cette précieuse aide. Depuis 1997, 6 750 entreprises ont vu le jour au Québec par l’entremise de ce programme.
Le développement local,
une priorité.
Les SADC jouent un rôle prépondérant dans le développement économique local. Le montant annuel investi afin d’appuyer les initiatives entrepreneuriales des collectivités s’élève à 8,25 M$.
« Les équipes sur le terrain connaissent leur milieu et
comprennent l’avantage de stimuler la volonté entrepreneuriale. Le Réseau des SADC reconnaît l’importance d’une vitalité économique régionale. Nous existons pour accompagner les collectivités dans la prise en charge de leur avenir et pour les encourager à être les vecteurs de leur succès », ajoute Monsieur Dumas.
La région de l’Outaouais en est un excellent exemple. La SADC de Pontiac en collaboration avec celle de Papineau ont mis sur pied un outil nommé la Route de l’entrepreneur. Cet outil indique aux entrepreneurs les différentes étapes à suivre pour démarrer leur entreprise ainsi que les ressources d’accompagnement disponibles sur leur territoire. « La culture entrepreneuriale en Outaouais reste encore à développer. La Route de l’entrepreneur est un outil pratique illustrant bien l’accessibilité d’un projet d’affaires. Il permet également de démontrer à la population désireuse de se
partir en affaires que l’Outaouais regorge de ressources pour les accompagner », explique Brittany Morin, responsable communication et marketing de la SADC de Pontiac.
A noter que la SADC Pontiac tiendra son AGA le 28 mai et le lendemain, le 29, le Gala d’anniversaire de ses 30 années d’existence dans le Pontiac au Centre de Conférence du Pontiac à Fort- Coulonge. A cette occasion, des ateliers et conférences seront
proposés pendant ces 2 journées. L’assemblée est ouverte à tous et gratuite par contre, pour le Gala,   il faut une réservation de 50 $.