Portrait des entreprises du Pontiac – Le défi pour les entreprises locales : l’accès au financement

0
32

Carl Hager


Carl Hager

FORT-COULONGE – Les résultats du sondage Portrait des entreprises du Pontiac (Pontiac Business Profile) ont été présentés par le consultant Marc de Gaspero au Centre de conférence du Pontiac le jeudi 11 janvier dernier. Il a résumé son rapport en disant que les entreprises dans le Pontiac sont de petite taille, leurs propriétaires assez âgés et qu’ils desservent un marché local.  Étant donné que seulement un quart d’entre elles demandent de l’aide à la SADC, M. Gaspero déclarait que la SADC a une bonne occasion de s’impliquer davantage dans
la communauté d’affaires.
Le sondage avait été commandé conjointement par la MRC de Pontiac, Emploi-Québec et la SADC Pontiac au coût de 20 000$. M. Gaspero dit avoir été impressionné par l’excellente collaboration des entreprises locales : des 645 entreprises de la région, 244 ont bien voulu répondre aux questions lors des entrevues .
Pour la majorité des propriétaires (78%), il s’agit de leur première entreprise et 64% ne possèdent qu’une entreprise. 20% des propriétaires ont l’intention de transférer leur entreprise à des gens qu’ils connaissent déjà (membres de leurs familles, etc.) au cours des cinq prochaines années et un tiers des propriétaires
ont l’intention de fermer leur entreprise.
Les secteurs d’activités : détail : 18%, agriculture et foresterie : 18%, autres
services : 14%, hébergement et alimentation : 11% et construction : 8%.
En terme de revenu, 26% rapportent une revenu de 50 000$ ou moins, 17% des revenus entre 50 000$ et 149 000$, 41% entre 149 000$ et un million et 16% plus de un million.
Une étude démographique révèle une population âgée (18%) avec des propriétaires masculins à 55 % et féminin à 45%.
Au niveau de l’éducation, un quart révélaient des qualifications de niveau secondaire ou professionnel, 31% de niveau CEGEP et 50% déclaraient que leurs qualifications scolaires n’avaient pas de lien avec leur entreprise. L’anglais est la langue commune des employés et des clients et aucun problème n’est mentionné au niveau de la langue de communication. 61% déclarent qu’ils n’embauchent pas de travailleurs saisonniers.
Dans un Pontiac sous-développé, il n’est pas surprenant que les propriétaires expliquent que la faiblesse du marché est leur plus grand défi. Ils mentionnent aussi des difficultés au niveau du financement (10%) et des règlementations (8%).
L’embauche de travailleurs qualifiés est une difficulté pour seulement 5% des entreprises, mais les entrepreneurs parlent de difficultés de financement alors que seulement 37% prévoient des investissements majeurs dans un avenir
rapproché. 
On s’attend à ce que les données présentées dans le rapport du consultant seront utilisées dans les prochaines stratégies de développement et au cours des rencontres avec les partenaires d’affaires. La préfète de la MRC, Mme Jane Toller, déclarait, pour conclure la rencontre : « Maintenant plus que jamais, il nous faut travailler ensemble ».   (Tr. LT)