MRC Pontiac – Réélection et nouveau DG

0
18

Arnaud de la Salle


Arnaud de la Salle

Campbell’s Bay – Le  premier conseil des maires de la MRC de Pontiac s’est tenu le 19 janvier dernier et les maires ont procédé à l’élection du préfet de la MRC comme le prévoit son règlement interne. M. Raymond Durocher a donc été reconduit dans son mandat pour la 2e  fois pour une durée de 2 ans. Celui-ci s’est dit fier de la confiance que les maires lui ont témoignée et qu’il allait continuer son action à la tête de la MRC avec détermination et
passion. « Une réélection n’est jamais acquise », a-t-il confié et a avoué avoir ressenti un peu d’anxiété avant la réunion.
Le nouveau préfet suppléant a aussi été choisi par l’assemblée des maires; c’est M. Terry Murdoch qui succèdera à M. Wilson Sunstrom.  Le préfet Durocher s’est dit très satisfait de ce choix et entrevoyait une collaboration fructueuse et une aide précieuse en la personne de son nouveau suppléant.
Autre annonce faite lors de cette session plénière: le dossier de la succession du directeur général de la MRC. Après le départ de Rémi Bertrand; c’est M. Gabriel Lance qui devient  directeur général par interim jusqu’à ce qu’un nouveau directeur général  soit embauché.
À la suite à cette nomination, le poste de directeur adjoint reste à pourvoir et la MRC va se mettre à la recherche d’un candidat pour ce poste.
Enfin, dernier fait saillant de cette réunion: le Fonds de développement du territoire et son enveloppe de près de
250 000 $ a été attribué par les commissions qui ont siégé.
L’annonce des récipiendaires a été faite sur le site internet de la MRC le
23 janvier. D’après le préfet, ces
projets structurants sont essentiels et les commissions ont mis particulièrement l’accent pour qu’un maximum de projets puissent être aidés partout sur le territoire de la MRC.
En dernier lieu, le préfet a voulu souligner son désir de continuer à
positionner la MRC Pontiac comme un acteur régional majeur en Outaouais en terminant des projets phares tels le Centre de valorisation de la biomasse, la filière Houblon ainsi qu’en revendiquant  des réussites telles que Transporaction ou la collection d’art régionale de la MRC. Il a tenu à faire remarquer à ce sujet qu’il avait décidé de faire don de 3% de sa rémunération au bénéfice d’œuvres
caritatives locales éducatives, culturelles et artistiques.