Mme Chatel : Ottawa va-t-il revoir à l’extraction du plutonium ?

0
213

Le Regroupement pour la surveillance du nucléaire et des chercheurs de cinq universités exhortent Ottawa à reconsidérer son soutien financier et politique au retraitement au Canada – l’extraction du plutonium du combustible nucléaire usé.

Le plutonium est l’une des matières-clés nécessaires à la fabrication d’armes nucléaires. Le plutonium est créé comme sous-produit dans les réacteurs nucléaires. Une fois extrait, le plutonium peut être utilisé soit comme combustible nucléaire, soit comme explosif nucléaire.

La semaine dernière, un comité de la Chambre des communes a publié un rapport recommandant que le gouvernement examine le retraitement des déchets nucléaires et ses répercussions sur la gestion des déchets et la vulnérabilité à la prolifération [des armes nucléaires] ».

Autoriser le retraitement du plutonium au Canada, c’est envoyer un signal dangereux aux autres pays en leur disant qu’ils peuvent extraire du plutonium à des fins commerciales. Une telle pratique augmente le risque d’étendre les capacités d’armement nucléaire à des pays qui ne possèdent pas actuellement les moyens de fabriquer des armes nucléaires. Le risque est d’autant plus grand si le
Canada vend la technologie, comme cela est actuellement envisagé.

Dr Gordon Edwards, Ph.D., Regroupement pour la surveillance du nucléaire
Renfrew / Ile aux Allumettes, Pontiac