Meurtre d’Angela Distasio – L’accusé plaide non-coupable aux accusation de meurtre prémédité

0
19

Sophie Prévost


Sophie Prévost

Alain Gascon, 52 ans, de Quyon, a du faire face à des accusations de meurtre prémédité lors de l’ouverture de son procès pour le meurtre d’Angela Distasio, mercredi le 5 avril. Il a cependant plaidé non-coupable, insistant que les actions qui ont mené à la mort de son ex-conjointe n’étaient pas préméditées. La défense tentera de convaincre la juge Catherine Mandeville que l’acte était un homicide involontaire.
Le procès, qui a débuté mercredi, a accueilli plusieurs témoins, notamment les premiers répondants, qui ont tous décrit une scène de crime horrible et sanglante, le 20 avril 2014, à Aylmer. Le pathologiste judiciaire Yann Dazé a confirmé la
violence du crime en témoignant des blessures de la victime, qui a été frappée à plusieurs reprises par un objet contondant et dont la mort a été engendrée par un traumatisme thoracique causé par un objet piquant. Le procès devrait s’étendre sur six semaines et se concentrer sur la préméditation du crime.
Angela Distasio et Alain Gascon se sont séparés en 2014 après 25 ans de vie commune et cinq enfants. L’homme n’arrivait pas à accepter la séparation. Après une violente altercation au domicile du fils de Mme Distasio, M. Gascon a attaqué son ex-conjointe et a fui les lieux pour se rendre chez sa fille. Son gendre, remarquant le sang sur ses mains, a contacté les autorités. La mort d’Angela Distasio a été constatée à l’hôpital.