Le décès de Joyce Echaquan

0
19

Réagissant au dépôt du rapport de la coroner Géhane Kamel sur le décès de Joyce Echaquan, la grande cheffe par intérim du Conseil tribal de la nation algonquine Anishinabeg, Mme Savanna McGregor, a invité le premier ministre du Québec, François Legault, à cesser de nier l’existence du racisme systémique et &ag

Réagissant au dépôt du rapport de la coroner Géhane Kamel sur le décès de Joyce Echaquan, la grande cheffe par intérim du Conseil tribal de la nation algonquine Anishinabeg, Mme Savanna McGregor, a invité le premier ministre du Québec, François Legault, à cesser de nier l’existence du racisme systémique et à entreprendre réellement le processus de réconciliation nécessaire avec les Premières Nations.
Elle invite également M. Legault à cesser de jouer aux jeux de mots auxquels lui et d’autres politiciens se sont prêtés, au cours des derniers mois et surtout des dernières semaines, pour tenter de définir le mot représentant les blessures subies par plusieurs membres des Premières Nations au cours des années sous le système colonialiste qui leur a été imposé.
Mme McGregor a tenu à rappeler que parler de racisme systémique ne signifie surtout pas que tous les travailleurs de la santé soient racistes, mais ce sont ceux qui partagent cette mentalité qui retiennent l’attention et font que ce type d’attitude se perpétue.
La grande cheffe estime que le premier ministre Legault peut agir immédiatement pour améliorer les relations avec les Premières Nations, mais que cela sera impossible tant qu’il refusera de reconnaître les faits.

Georges Lafontaine,
la nation algonquine Anishinabeg
KITIGAN ZIBI, QC