Lancement du processus d’engagement public pour les déchets radioactifs

0
38

Le gouvernement du Canada ne peut se permettre de se reposer sur ses lauriers lorsqu’il s’agit d’améliorer le cadre réglementaire qui garantit la sécurité de l’énergie nucléaire et la gestion de ses déchets.

Le gouvernement du Canada ne peut se permettre de se reposer sur ses lauriers lorsqu’il s’agit d’améliorer le cadre réglementaire qui garantit la sécurité de l’énergie nucléaire et la gestion de ses déchets. Étant donné de l’héritage de déchets radioactifs contaminés qui se sont accumulés sur le site de recherche de Chalk River, et vu l’importance de son nettoyage pour tous les habitants du bassin versant de la rivière des Outaouais, le renouvellement de la politique en matière de déchets radioactifs est important pour la circonscription de Pontiac.
Le gouvernement devrait continuer à moderniser la politique du Canada en matière de déchets radioactifs pour promouvoir des solutions de gestion à long terme qui sont en phase avec les normes et meilleures pratiques internationales.
Je salue le lancement d’un processus d’engagement inclusif en vue de moderniser la politique canadienne en matière de déchets radioactifs. Par ce processus, le gouvernement mobilisera les Canadiens intéressés, notamment les peuples autochtones, les producteurs et propriétaires de déchets ainsi que les autres ordres de gouvernement. L’objectif est d’étoffer la politique en vigueur afin de mieux piloter la gestion des déchets radioactifs et d’assurer que le gouvernement respecte les meilleures pratiques internationales. Pour obtenir de plus amples
renseignements et prendre part au processus de mobilisation sur l’examen de la politique, visitez www.examendechetsradioactifs.ca.
De plus, le ministre O’Regan a demandé à la Société de gestion des déchets nucléaires – organisme sans but lucratif chargé de mettre en œuvre le plan canadien pour la gestion à long terme des combustibles nucléaires irradiés – de diriger un dialogue en vue d’élaborer une stratégie intégrée sur les déchets radioactifs canadiens grâce à une étroite collaboration entre les propriétaires et producteurs de déchets, les peuples autochtones et les autres Canadiens intéressés.
Compte tenu du fait que l’énergie nucléaire non seulement aidera considérablement le Canada à honorer son engagement à atteindre la carboneutralité d’ici 2050, cet exercice d’engagement du public sur la question de la gestion des déchets radioactifs est essentiel. Il est essentiel de moderniser la politique des déchets nucléaires en vigueur pour que le gouvernement puisse continuer de protéger la santé et la sécurité de la population ainsi que l’environnement.

William Amos
Député de Pontiac