La valorisation énergétique des déchets

0
5

Aidan Belanger

MRC DE PONTIAC – Lors d’une entrevue radiophonique avec CHIP 101.9 le 29 mars, Jane Toller, préfète de la MRC Pontiac, a parlé de l’initiative « Énergie à partir des déchets », affirmant que la MRC a un groupe d’employés dévoués qui travaillent sur des stratégies et des opportunités pour promouvoir la région du Pontiac comme hôte volontaire pour cette installation. Dans l’espoir de nous éloigner de l’utilisation des sites d’enfouissement et de trouver les meilleures solutions de gestion des déchets pour l’ensemble de l’Outaouais, le projet ferait de la réduction des déchets, du compostage et de la gestion des déchets de construction des priorités.

Le Pontiac est actuellement le seul hôte disposé à accueillir l’installation, avec deux emplacements potentiels. L’un est le parc industriel de Litchfield, qui, selon Mme Toller, serait un endroit idéal pour construire une installation de gestion des déchets parce qu’il est déjà zoné pour ce type d’industrie. Les représentants des 18 municipalités de la MRC ont formé un comité de gestion des déchets, qui comprend des maires, des conseillers municipaux, des directeurs généraux et des employés de la MRC. La Conférence des préfets de l’Outaouais (CPO), composée des 4 préfets de l’Outaouais et du maire de Gatineau, commencera à travailler avec les entreprises impliquées dans la gestion des déchets qui ont exprimé leur intérêt à faire partie de la solution.

Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) a tenu une consultation à travers le Québec de mars 2021 à janvier 2022, publiant un rapport qui comprend « une analyse des modes d’élimination ou de traitement existants ainsi que des technologies et mécanismes innovants, notamment ceux utilisés ailleurs dans le monde, dont le Québec pourrait s’inspirer pour valoriser des sources d’énergie ou des matières tout en favorisant les principes de l’économie circulaire et la réduction des émissions de gaz à effet
de serre. » L’installation de « valorisation énergétique des déchets » pourrait éventuellement contribuer à atteindre ces objectifs.

Cent quarante mille tonnes de déchets municipaux sont actuellement envoyées au site d’enfouissement de Lachute. Cette quantité a en fait augmenté au cours des deux dernières années en raison de la pandémie, car plus de gens à la maison ont créé plus de déchets. Mme Toller affirme que les dépotoirs ne sont pas la solution pour l’avenir et prétend que l’incinération pourrait être le meilleur choix pour les déchets résidentiels de la province. Mme Toller affirme que l’installation « Energy from Waste » permettrait d’économiser 1,7 million de dollars en frais de transport et de créer 50 emplois. La préfète espère que le centre de tri de la construction rouvrira également à Litchfield, ce qui facilitera l’enlèvement et le recyclage des déchets de construction. La MRC étudie actuellement la possibilité de généraliser le compostage, avec l’intention de coordonner le ramassage de porte à porte afin de faciliter la participation des résidents. Lors de l’interview,

Mme Toller a déclaré : « Le compostage à lui seul permettrait d’éliminer jusqu’à 40 % des déchets, ce qui équivaut à 680 000 $. À mon avis, cette économie devrait provenir des taxes, ce qui signifie que tout le monde paiera moins. »

Le coordonnateur environnemental de la MRC de Pontiac, Thierry Raimbault, qui siège au comité de gestion des déchets, a déclaré au Journal que le projet avance. Il a affirmé que des mises à jour officielles seront rendues publiques au fur et à mesure que l’initiative progresse. Mme Toller a souligné qu’il s’agit d’une période passionnante pour le Pontiac. « Nous sommes très proactifs sur ce projet. Je pense que nous faisons preuve de beaucoup d’enthousiasme et de leadership, ce dont je suis très fière. »

L’emplacement proposé et la technologie choisie pour l’installation de gestion des déchets seront décidés par le CPO plus tard cette année. Il y aura des consultations publiques avant toute décision finale.