La demande de réduction de vitesse vers Waltham a de nouveau été rejetée

0
19

Eric O’Brien


Eric O’Brien

WALTHAM – En juillet 2019, Waltham a envoyé une demande au ministère des Transports du Québec (MTQ) pour réduire la limite de vitesse sur la route 148 de 90 km/h à 80 km/h entre Davidson et Waltham. La demande a été refusée et soumise à nouveau au MTQ et au ministère des Affaires municipales et du Logement plus tard dans l’année, mais le 9 janvier, la municipalité a annoncé que le MTQ la refusait à nouveau.
Selon le maire David Rochon, la demande avait été faite pour deux raisons : pour
permettre aux VTT de circuler sur l’accotement de la route pour relier Waltham au réseau de sentiers de VTT de la MRC de Pontiac et pour améliorer la sécurité. « Nous avons une route, P.E.I Road, qui croise la route 148 où la vitesse est de 90 km. Il y a un autobus scolaire qui utilise la route tous les jours, et c’est dangereux. Nous essayons en vain depuis des années de faire réduire la limite de vitesse », a-t-il déclaré.
Toutefois, M. Rochon a indiqué que le MTQ s’est dit ouvert à l’examen de la
question de la sécurité concernant le chemin P.E.I Road.  
Le 15 janvier, la municipalité a rencontré le MTQ pour discuter des raisons de cette décision. Le rapport écrit du MTQ sur la question sera rendu public lors de la prochaine réunion du conseil municipal en février, et les résidents seront alors informés des démarches à venir de la municipalité.
Selon Fern Roy, directeur général de Waltham, le MTQ affirme que la distance demandée pour la réduction de vitesse est trop grande pour permettre aux VTT
de circuler en toute sécurité entre les municipalités : le MTQ n’autorisera une telle réduction de vitesse que pour une distance d’environ 2,5 km.
« Notre seule autre option pour nous relier au réseau de sentiers de VTT est la PPJ », a déclaré M. Rochon. Cependant, lors de la discussion sur la question à la fin de l’année dernière, Jane Toller, préfète de la MRC de Pontiac, avait déclaré qu’il y avait beaucoup d’autres possibilités à envisager, comme celle de permettre aux VTT de circuler le long de la route dans les fossés.