Des citoyens insatisfaits

0
34

Lionel Tessier

MANSFIELD-ET-PONTEFRACT  – Plus d’une vingtaine de personnes assistaient à la séance du conseil municipal le 11 janvier dernier. Tous les conseillers (sauf Véronique Lamoureux) et la mairesse participaient à cette rencontre.
Demande de l’audience

Lionel Tessier

MANSFIELD-ET-PONTEFRACT  – Plus d’une vingtaine de personnes assistaient à la séance du conseil municipal le 11 janvier dernier. Tous les conseillers (sauf Véronique Lamoureux) et la mairesse participaient à cette rencontre.
Demande de l’audience
Plusieurs citoyens qui avaient assisté à la réunion du conseil de décembre dernier voulaient connaître la décision du conseil concernant la tenue d’une étude sur la fusion des deux municipalités (Mansfield et Fort-Coulonge). La réponse a été claire : la mairesse a déclaré sans hésiter que le conseil avait décidé de ne pas se joindre à Fort-Coulonge pour demander cette étude au MAMROT (Ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire). Quand des citoyens ont fait valoir que Mansfield n’avait rien à perdre puisque tous les coûts de cette étude seraient payés par le MAMROT, la mairesse a interjeté que cette étude ne portait que sur la première année suivant la fusion et que cette activité pourrait entraîner des frais (sans préciser lesquels).  Elle a précisé que la Municipalité émettrait un communiqué de presse pour expliquer cette décision. Devant le mécontentement évident de quelques contribuables, le conseiller Neil Gervais a tenu à dire que les conseillers avaient été élus par la population pour prendre des décisions (au meilleur de leur connaissance) et que la décision avait été prise par le conseil. La résolution officielle pour entériner cette décision sera prise lors de la prochaine séance du conseil en février. En conclusion de cette discussion, Mme Kathy Bélec a souligné que les deux municipalités avaient de nombreuses ententes de services et que ce système fonctionnait bien. Ce qui n’a pas semblé assez convaincant pour calmer la grogne qu’on pouvait sentir dans la salle.
René Ladouceur voulait savoir si le pont Marchand allait être réparé bientôt. La mairesse a répondu que le directeur général du MTQ lui avait affirmé que les travaux seraient effectués en 2017 et le député André Fortin a confirmé cette
affirmation.
À un citoyen qui demandait que l’ordre du jour et le compte rendu des réunions du conseil soient publiés (au moins sur le site Web de la Municipalité), le secrétaire général a répondu que Mansfield est la plus grande municipalité du Pontiac, avec seulement trois employés au bureau, et qu’il n’avait pas vraiment le temps de s’occuper de cette tâche.
À la demande d’un citoyen, le conducteur de niveleuse qui enlève la neige dans le projet Amyotte sera averti qu’il doit réduire sa vitesse et surtout effectuer des arrêts aux arrêts obligatoires (ce qu’il néglige systématiquement de faire). La Sûreté du Québec sera informée du fait que certains automobilistes prennent la liberté de tourner à gauche aux feux rouges vers la route 148.
Mme Tizania Fortin-Rompelberg de Charteris est venu demander l’appui de la Municipalité dans les activités de l’organisme « Les ami(e)s du Cycloparc PPJ ». Cet organisme prévoit organiser des activités d’animation et des randonnées sur la PPJ tout au long de la saison 2017. Le Municipalité s’est dit d’accord avec ce projet.
Rapports des comités.
Le conseiller Dionne a demandé aux citoyens d’avertir la municipalité quand ils
constatent que des lumières de rue (les lampadaires) sont défectueux.
Selon la conseillère Claudette Pleau, la bibliothèque municipale fonctionne bien avec 408 abonnés, 1 257 visites et plus de 1 000 prêts de livres et autre matériel.
Résolutions générales
Compensation de kilométrage : 0,45$ km pour les employés, hausse de 2% (équivalent à la hausse du coût de la vie) des salaires des employés, demande d’emplois étudiant, 1 000$ en publicité pour le Festival Country 2017, permission aux finissantes de l’ESSC d’utiliser le champ de balle (Parc Amyotte) pour leur après-bal,     1 000$ plus taxes pour retenir les services d’un aviseur légal.
Le conseil a accepté le budget de l’OMH pour 2017 et la Municipalité n’aura à débourser que 321$ pour équilibrer le budget (contrairement aux années précédentes où la Municipalité devait contribuer quelques milliers de dollars).
Avis de motion :  pour se conformer aux plans de la MRC, la Municipalité de Mansfield adoptera une résolution pour accepter les constructions neuves dans les îlots déstructurés (certains lots en zone agricole qui sont entourés de résidences construites avant la Loi de protection du territoire agricole), le tout sur approbation de la CPTAQ.