Convoi de la liberté – n’abandonnez pas!

0
38

En toute modestie, j’aimerais suggérer au « Convoi de la liberté », en particulier à ses partisans ici dans la région de la capitale nationale, de ne pas se dissoudre, mais de porter ses combats sur un vrai front, l’Ukraine. Il est certain que l’armée russe fera demi-tour et s’enfuira lorsqu’elle se heurtera à tous ces braves Canadiens qui klaxonnent. Puisque les convoyeurs-euristes insistent sur le fait que le Canada est une « dictature », la Russie de Poutine est sûrement une cible digne de leurs propres impulsions démocratiques (HONK! BEEP!). Peut-être les Ukrainiens n’ont-ils pas réalisé l’efficacité d’un klaxon de camion ou d’un château de bouclier, d’ailleurs. Et le convoi n’aura sûrement aucun mal à trouver des renforts, puisqu’il paraît que le Parti conservateur est rempli de combattants pour la liberté, maintenant qu’ils ont fui, en particulier leur chef par intérim. Et si la chef du parti devait laisser sa garde-robe se défaire, elle pourrait alors remplacer l’ancien combattant de la liberté de la France sur les pièces et les bannières françaises. Cela donnerait enfin au CPC un pied-à-terre au Québec également.

Cela ne semble-t-il pas être une situation gagnant pour nos patriotes de la liberté?
C’est parti!

Andy Black
Aylmer Nord