Conseil du Pontiac

0
18

Mo Laidlaw

La réunion mensuelle du conseil municipal du Pontiac s’est tenue le 8 mars dernier, au centre communautaire de Luskville, en présence de sept membres du public.

Commentaires du public
Les propriétaires du 300 ch. Thérien aimeraient acheter un lot d’une demi-acre, appartenant à la municipalité, au 280 ch. Thérien, évalué à 3 900 $. Plus tard dans la réunion, il y a eu une résolution pour transférer les terrains municipaux excédentaires au domaine privé afin qu’ils puissent être annoncés et vendus au plus offrant.

À la fin de la réunion, Jean Coté a demandé si les membres du conseil recevront des « heures supplémentaires » lors d’une éventuelle inondation printanière, comme le personnel de gestion qui travaille plus de 5 heures supplémentaires pendant la période d’inondation à partir du 1er avril ; ce ne sera pas le cas. Il a également posé une question sur le procès de « Mick Mars ». « Le dossier est clos. Rien n’a été trouvé », a déclaré le maire Roger Larose.

Administration et règlements
Des dépenses de 39 602 $ ont été approuvées pour le mois de mars.

Trois règlements d’emprunt ont été adoptés : 1,5 million $ pour les véhicules, 2 millions $ pour les infrastructures des bâtiments municipaux et 2 millions $ pour les travaux routiers, le tout sur une période de 20 ans.

Le règlement sur le code d’éthique et de déontologie des élus a été adopté, comme se fait pour chaque nouveau conseil ; un projet de règlement similaire pour les employés municipaux a été déposé.

Deux mises à jour des règlements de la MRC concernant la circulation et le stationnement ainsi que la paix et le bon ordre ont été adoptées.
Le règlement sur les garderies publiques a aussi été adopté.

Des résolutions ont été adoptées sur le programme d’aide aux employés, les appels d’offres pour les billets de banque, la restructuration de l’administration et la conversion des lampadaires à DEL.

Service d’incendie, travaux publics
Deux pompiers bénévoles ont démissionné et ont été remerciés pour leurs années de service.

Les entrepreneurs externes sont invités à participer à des appels d’offres pour divers projets pour lesquels la municipalité ne possède pas l’équipement approprié.

Aménagement du territoire
Une dérogation mineure a été approuvée pour le 73 ch. des Oies, afin de régulariser une maison existante qui est plus proche de la ligne de lot que ce qui est maintenant autorisé par le règlement d’urbanisme. « Elle était légale lorsqu’elle a été construite », a déclaré le maire.

Deux autres dérogations mineures n’ont pas été recommandées par le CCU (comité d’urbanisme) et ont été refusées par le conseil. Le propriétaire du 30, ch. d’En-Haut voulait construire une résidence de 16 m de hauteur ; la hauteur maximale autorisée est de 12 m. Le propriétaire du 3289, rte 148 voulait agrandir le bâtiment principal à moins de 5 m de la ligne de lot ; le CCU n’a vu aucune contrainte sur le lot d’une acre pour construire dans le sens opposé à la ligne de lot.

Loisirs et culture
Le conseil a approuvé une demande de l’école Sainte-Marie de Quyon pour un montant de 10 000 $ afin d’améliorer le terrain de jeu, conditionnellement à une entente formelle pour permettre l’accès à tous les résidents. (L’école Notre-Dame-de-la-Joie de Luskville fait également partie de l’École de la Vallée-des-Voyageurs).