Anesthésiste de Shawville suspendu

0
16

Allyson Beauregard


Allyson Beauregard

SHAWVILLE – Le Dr Richard Robinson, un anesthésiste qui travaillait à l’Hôpital communautaire du Pontiac, purge actuellement une suspension d’un an qui a commencé le 25 octobre 2021, après qu’il ait plaidé coupable pour « omis, entre l’été 2013 et le 9 janvier 2016, d’avoir une conduite irréprochable » envers une collègue féminine avec laquelle il travaillait dans un hôpital de Montréal.
L’affaire a été entendue par un conseil de discipline du Collège des Médecins du Québec. La femme, désignée sous le nom de Madame A, a allégué qu’au cours de cette période de près de trois ans, Robinson lui a envoyé à plusieurs reprises des messages textes à caractère sexuel, l’a appelée et l’a même suivie lors d’un voyage de ski. Elle dit avoir également été victime d’attouchements non désirés et de nombreuses insinuations à caractère sexuel, tant verbalement que par SMS.
Madame A allègue que, bien qu’elle ait déposé des plaintes, que Robinson ait été averti à plusieurs reprises de mettre fin à ces comportements inacceptables, qu’elle ait bloqué son numéro et qu’elle lui ait demandé à plusieurs reprises d’arrêter, son comportement a persisté jusqu’à ce qu’elle ait recours à un avocat.
Le Bureau du syndic du Collège des médecins du Québec a reçu une demande d’enquête en février 2016 de l’avocat de Madame A. L’audience a toutefois été renvoyée au moins dix fois à la demande de Robinson pour des raisons de santé.
Pour des « raisons de confidentialité », le Centre intégré de santé et des services
sociaux de l’Outaouais (CISSSO) n’a pas voulu répondre aux questions liées à Robinson, notamment pour savoir s’ils étaient au courant des allégations lorsqu’il a été embauché et s’il retournera à l’hôpital du Pontiac après sa suspension.
Marie-Pier Després, agente d’information du CISSSO, a indiqué que son départ n’aura pas d’impact sur les services offerts à la population. « Le remplacement du Dr Robinson a été prévu. Un autre médecin assure les services d’anesthésie pour l’Hôpital du Pontiac », a-t-elle conclu.