Une rentrée sous le signe de l’anxiété