Une étude explique les grèves en éducation - Un tiers des professionnels de l'éducation de l'Outaouais envisagent de démissionner

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_field.inc on line 1147.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 587.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 587.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_query::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit($form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/plugins/views_plugin_query.inc on line 169.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 136.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of calendar_plugin_display_page::options() should be compatible with views_object::options() in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/calendar-6.x-2.4/calendar/includes/calendar_plugin_display_page.inc on line 297.
  • strict warning: Declaration of calendar_plugin_display_block::options() should be compatible with views_object::options() in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/calendar-6.x-2.4/calendar/includes/calendar_plugin_display_block.inc on line 78.
  • strict warning: Declaration of calendar_plugin_display_attachment::options() should be compatible with views_object::options() in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/calendar-6.x-2.4/calendar/includes/calendar_plugin_display_attachment.inc on line 242.
  • strict warning: Declaration of content_handler_field::element_type() should be compatible with views_handler_field::element_type($none_supported = false, $default_empty = false, $inline = false) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/cck-6.x-2.9/cck/includes/views/handlers/content_handler_field.inc on line 229.
  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/date-6.x-2.9/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 185.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_pager_none::post_execute() should be compatible with views_plugin_pager::post_execute(&$result) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/plugins/views_plugin_pager_none.inc on line 69.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/views.module on line 1113.
Added: Wed, 05/05/2021 - 3:22pm
Printer-friendly version

Allyson Beauregard et Carl Hager

OUTAOUAIS – Les conditions de travail des professionnels de l'éducation œuvrant dans les écoles de l'Outaouais sont si difficiles qu'un tiers d'entre eux songent à quitter leur emploi, selon un récent sondage que la Fédération des professionnelles et professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ) et le Syndicat du personnel professionnel du milieu scolaire de l'Outaouais (SPPMSO-CSQ) ont mené auprès de ses membres. Le sondage a été réalisé auprès de plus de 3 000 répondants.
La FPPE est composée de 19 syndicats affiliés représentant environ 10 000 membres dans la majorité (69/72) des commissions scolaires du Québec.
Selon le sondage de l'Outaouais, parmi ceux qui songent à quitter leur emploi pour des raisons autres que la retraite, 39 % souhaiteraient un autre emploi dans le secteur public, alors que 49 % préféreraient un emploi similaire dans le secteur
privé où ils bénéficieraient de meilleurs salaires et conditions de travail. Jacques Landry, président de la FPPE-CSQ, a fait remarquer que le même sentiment existe partout au Québec, puisque le sondage provincial indique qu'entre 23,5 % et 51,2 % des membres de différentes catégories d'emploi envisagent de quitter leur emploi.
Les résultats du sondage de l'Outaouais correspondent étroitement aux résultats provinciaux, les principales raisons invoquées pour
quitter leur emploi étant : une charge de travail trop lourde (Outaouais 68 % ; Québec 63 %), le manque de reconnaissance (Outaouais 61 % ; Québec 49 %) et, de plus, au niveau provincial, 49 % des répondants ont indiqué que le salaire était la principale raison pour laquelle ils voulaient quitter leur emploi.
Selon Heidi Yetman, présidente de l'Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec (APEQ), il est actuellement difficile de recruter des professionnels - orthophonistes, psychologues, thérapeutes, consultants, etc. 57 %
des répondants ont attribué la surcharge de travail au manque de personnel
dans toutes les catégories d'emploi.
Selon Annie St-Pierre, présidente du SPPMSO-CSQ, tous les répondants déplorent le fait qu'ils ne peuvent pas intervenir auprès de tous les élèves ayant des besoins, ni même agir dans un contexte préventif ; 79 % affirment que seuls les élèves ayant les problèmes les plus urgents ont accès aux services ; 62 % disent ne pas avoir le temps d'effectuer des interventions préventives ; et 74 %
reconnaissent qu'il leur est impossible d'effectuer le nombre de suivis qu'ils jugent nécessaires.
« Le manque de ressources professionnelles a de graves conséquences.
Le nombre d'élèves ayant des besoins particuliers augmente alors que le
nombre de professionnels ne suit pas. Souvent, lorsque nous arrivons à intervenir auprès d'un élève, il est déjà trop tard.
La grève débouche sur une proposition
Le 14 avril dernier, les enseignants ont exercé leur droit de grève de minuit
à 9h30. Il demande des améliorations significatives : des classes plus petites, plus de services, des charges de travail allégées, de meilleurs salaires et la sécurité
d'emploi.
La grève a touché toutes les écoles du Centre de services scolaires des Hauts-Bois-de-l'Outaouais et de la Commission scolaire Western Québec (CSWQ). Des piquets de grève ont été dressés à Shawville, Campbell's Bay, Mansfield, Fort-Coulonge et L'Isle-Aux-Allumettes.
Comme l'a expliqué Mme Yetman, les enseignants sont en négociation avec le gouvernement depuis deux ans. « Les enseignants québécois sont les moins bien payés au Canada. Par exemple, la plupart des enseignants canadiens commencent avec un salaire de 50 000 $, mais au Québec, il est de 46 000 $. Le salaire augmente progressivement et il faut plus de temps aux enseignants québécois pour atteindre le salaire maximum. Par exemple, après 10 ans, un enseignant québécois gagne 65 000 $ alors qu'un enseignant ontarien gagnerait 99 000 $ », a-t-elle déclaré au Journal.
Selon Mme Yetman, l'objectif de la grève est d'inciter le gouvernement à faire de meilleures offres, ce qui permettra d'améliorer la qualité de l'enseignement et des services offerts aux élèves, ainsi que le bien-être des enseignants. 
Une autre grève était prévue pour le 27 avril, mais Mme Yetman a annoncé le 23 avril qu'elle serait annulée en raison de l'avancement des négociations. L'APEQ et la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE-CSQ) présenteront au personnel de l'éducation une proposition sectorielle.
« Ce n'est pas une entente de principe, c'est une proposition, et donc, dans les jours qui viennent, vous serez invités à des assemblées générales pour examiner et voter pour ou contre la proposition. Vous déciderez s'il s'agit d'un accord de principe », a déclaré Mme Yetman dans un message vidéo en ligne destiné au
personnel éducatif.