Sondage en cours

Quels sont vos projets pour votre séjour "Staycation", d'été 2020 ?:

Mise à jour COVID-19 - Rentrée scolaire ; planification d'une deuxième vague

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_field.inc on line 1147.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 587.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 587.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_query::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit($form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/plugins/views_plugin_query.inc on line 169.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 136.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of calendar_plugin_display_page::options() should be compatible with views_object::options() in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/calendar-6.x-2.4/calendar/includes/calendar_plugin_display_page.inc on line 297.
  • strict warning: Declaration of calendar_plugin_display_block::options() should be compatible with views_object::options() in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/calendar-6.x-2.4/calendar/includes/calendar_plugin_display_block.inc on line 78.
  • strict warning: Declaration of calendar_plugin_display_attachment::options() should be compatible with views_object::options() in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/calendar-6.x-2.4/calendar/includes/calendar_plugin_display_attachment.inc on line 242.
  • strict warning: Declaration of content_handler_field::element_type() should be compatible with views_handler_field::element_type($none_supported = false, $default_empty = false, $inline = false) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/cck-6.x-2.9/cck/includes/views/handlers/content_handler_field.inc on line 229.
  • strict warning: Declaration of date_handler_field_multiple::pre_render() should be compatible with content_handler_field_multiple::pre_render($values) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/date-6.x-2.9/date/date/date_handler_field_multiple.inc on line 185.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_pager_none::post_execute() should be compatible with views_plugin_pager::post_execute(&$result) in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/plugins/views_plugin_pager_none.inc on line 69.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/content/29/3579629/html/bulletinaylmer/fr/modules/views-6.x-3.0/views/views.module on line 1113.
Added: Wed, 08/26/2020 - 11:51am
Printer-friendly version


Allyson Beauregard et François Carrier

QUÉBEC - Au cours des dernières semaines, le gouvernement provincial a poursuivi les mesures de déconfinement liées à la pandémie COVID-19, notamment en annonçant un plan de rentrée scolaire plus détaillé le 10 août et un plan pour une éventuelle deuxième vague le 18 août.
Rentrée des classes
Le plan annoncé en juin reste pour l'essentiel le même, à quelques modifications près : les masques sont obligatoires pour les élèves de 10 ans et plus (à partir de la cinquième année) dans les espaces communs et les bus, mais pas dans les
salles de classe (les parents doivent fournir les masques) ; les élèves d'une même classe ne doivent pas se tenir à distance sociale mais doivent maintenir une distance d'un mètre avec les élèves des autres groupes ; et l'enseignement à distance est une option pour les élèves ayant des problèmes de santé ou ceux qui
vivent avec des membres vulnérables de leur famille, à condition qu'ils aient un certificat médical.
Les enseignants se déplaceront de salles de classe et chaque classe restera en place, sauf pour les matières comme la musique et l'éducation physique.
Aux niveaux secondaires IV et V, les écoles sont en mesure de proposer
l'enseignement sur place et à distance si les horaires ne peuvent pas être organisés de manière à maintenir des groupes stables ; 50 % de l'apprentissage en milieu scolaire est nécessaire. Cependant, selon Mike Dubeau, directeur de la Commission scolaire de l'Ouest du Québec, grâce à sa collaboration avec les écoles, celles-ci ont pu organiser les cours de façon à ce que les élèves soient sur place à 100 %. Le Centre de services scolaires des Haut-Bois-de-l'Outaouais (CSSHBO) a fait de même.
Dans la mesure du possible, les élèves et le personnel devront se tenir à deux mètres l'un de l'autre, sauf pour le préscolaire où la distance physique entre les élèves et les enseignants ne sera pas nécessaire. Toutefois, l'équipement
de protection individuelle sera obligatoire pour les enseignants du préscolaire. En classe, les membres du personnel des autres niveaux d'enseignement ne sont pas tenus de porter un masque s'ils restent à deux mètres des élèves. Les étudiants des cégeps et des universités feront l'apprentissage en classe et en ligne.
Procédures pour les élèves présentant des symptômes
Si un élève présente des symptômes en classe, il est automatiquement isolé et un seul membre du personnel s'occupe de lui en attendant le parent ; tous sont équipés d'un EPI. Si un élève est testé positif, toute personne considérée comme présentant un risque de modéré à élevé est retirée de l'école et testée.
Dans tous les cas où un élève présente des symptômes ou est testé positif, le parent doit appeler la ligne d'assistance COVID et suivre toutes les directives de Santé publique, y compris les mesures d'isolement.
Tous les parents seront informés si un élève de l'école est testé positif à la COVID et des plans seront mis en place pour une transition sans heurts vers l'enseignement à distance si une classe ou une école doit être temporairement
fermée ; les élèves qui ne sont pas à l'école bénéficieront d'un soutien péda
Tous les parents seront informés si un élève de l'école est testé positif à la COVID et des plans seront mis en place pour une transition sans heurts vers l'enseignement à distance si une classe ou une école doit être temporairement fermée ; les élèves qui ne sont pas à l'école bénéficieront d'un soutien pédagogique.
En cas de plusieurs cas de COVID-19 dans la même classe ou si l'épidémie
touche plusieurs classes, les autorités régionales de santé publique fournissent à l'école des instructions détaillées, y compris des recommandations quant à la fermeture d'une classe ou d'une école.
L’autobus
Les bus étant limités à deux personnes par siège (de préférence de la même famille) et la première rangée étant inutilisée si une barrière de protection derrière le conducteur n'est pas installée, les personnes inscrites à l'éducation des adultes ne se verront pas proposer de transport cette année.
« Dans le passé, s'il y avait de la place, les étudiants en éducation des adultes pouvaient utiliser le bus, mais maintenant avec la COVID et un maximum de 44 personnes par bus, nous sommes très serrés dans le transport en bus », a déclaré M. Dubeau, en précisant que la décision sera réévaluée au fur et à mesure de l'évolution de la pandémie.
Pour la CSSHBO, elle sera déterminée au cas par cas en fonction de la place disponible dans chaque bus.
Un mot des commissions scolaires
Bien que M. Dubeau soit convaincu que la Commission scolaire sera prête à accueillir les élèves à partir du 27 août, il a un certain nombre de préoccupations, à commencer par la sécurité des élèves et du personnel : la dotation
en personnel (certains enseignants sont dispensés de revenir pendant une période de pénurie) ; la communication (confusion lorsque les parents entendent des nouvelles de l'Ontario où les procédures sont différentes) ; et les répercussions à long terme sur la santé mentale de vivre une période stressante. « Le retour en mai nous a donné une idée de ce qui nous attend, nous avons donc pris une longueur d'avance sur la phase de planification et de formation du personnel », a-t-il déclaré.
Selon M. Dubeau, les écoles décident de mettre en place des dates de rentrée ou des heures de pause ou de déjeuner échelonnées.
« Certaines de nos écoles comptent plus de 400 élèves, d'autres environ 35. Les décisions seront basées sur leur contexte local », a-t-il ajouté. 
Les commissions scolaires ont jusqu'au 15 septembre pour soumettre leurs plans d'urgence au gouvernement. L'absence de service internet est un obstacle majeur qui devra être surmonté en cas de fermeture. « Il y a beaucoup de zones mortes dans le Pontiac ou des endroits très mal desservis, mais il n'y a pas de réponse rapide car c'est un problème d'infrastructure. Il appartiendra aux écoles
de trouver des moyens alternatifs pour atteindre les élèves », a déclaré M. Dubeau au Journal. Il peut s'agir d'envois postaux, d'appels téléphoniques, de diriger les élèves vers des lieux publics avec accès à Internet, ou éventuellement
d'autoriser un nombre limité d'élèves dans l'école.
Le CSSHBO met en place une réintégration progressive dans ses écoles primaires, à partir du 31 août avec les classes de 1ère et 2ème.
« Nous avons pris cette décision par souci du bon fonctionnement de l'école pour accueillir 100% de ses élèves. Malgré la reprise de l'école élémentaire
au printemps dernier, seuls 30 % des élèves l'ont fréquentée », a déclaré
l'organisation dans un communiqué. L'école secondaire commence le 31 août.
Le directeur de CSSHBO, Denis Rossignol, a déclaré que le plan de rentrée a été analysé et pensé de manière approfondie pour assurer la sécurité de tous. « Les écoles et le personnel sont prêts.
Le message que nous devons retenir est que nous allons avoir un excellent début d'année scolaire. Les parents peuvent envoyer leurs enfants à l'école sans crainte », a-t-il déclaré.
À l'École secondaire Sieur-de-Coulonge, la logistique, la limitation des déplacements et l'organisation sont prioritaires. « Nous nous efforçons de faire en sorte que les élèves se déplacent le moins possible dans l'école. En dehors
des classes spéciales, nous voulons former une sorte de bulle pour protéger tout le monde », a expliqué M. Rossignol. Les élèves ont été invités à une réunion d'information le 26 août dernier à propos de la rentrée scolaire.
 Financement public
Le 17 août dernier, le ministre de l'Éducation du Québec, Jean-François Roberge, a annoncé que 20 millions de dollars seront investis dans trois mesures visant à aider les élèves à rattraper et à gérer le temps scolaire perdu en raison de la pandémie : l'embauche de 350 enseignants et tuteurs supplémentaires pour coordonner les cours de rattrapage et aider les élèves à faire leurs devoirs ; l'inscription accélérée des élèves ayant des besoins spéciaux aux programmes nécessaires ;  le lancement d'une importante campagne publicitaire pour encourager les élèves à poursuivre leurs études plutôt que de les abandonner parce qu'ils sont en retard.
Le 20 août, le gouvernement fédéral a annoncé qu'il prolongeait la Prestation d'intervention d'urgence du Canada (PIRC) jusqu'en septembre (maximum 28 semaines), avant que les prestataires ne soient transférés à un système d'assurance-emploi remanié à partir du 27 septembre. La transition sera automatique dans la plupart des cas et le nombre minimum d'heures requises pour y avoir droit a été réduit à 120 pour un paiement minimum de 400 $ par semaine. Le gouvernement gèle également le taux de cotisation à l'assurance-emploi pendant deux ans, tant pour les particuliers que pour les entreprises.
Il y a également trois nouvelles prestations d'assurance-emploi : L'indemnité de rétablissement du Canada (maximum 26 semaines à 400 $ par semaine pour les travailleurs indépendants, les travailleurs contractuels ou ceux qui ne peuvent prétendre à l'assurance-emploi régulière mais ne peuvent toujours pas retourner au travail) ; l'indemnité de rétablissement de maladie du Canada pour ceux qui n'ont pas de congé de maladie payé afin qu'ils puissent rester chez eux lorsqu'ils sont malades ou en quarantaine sans perdre de salaire (maximum 2 semaines à 500 $ par semaine) ; et l'allocation de soins pour la convalescence au Canada, qui verse 500 dollars par semaine pendant 26 semaines (une personne par ménage peut demander cette allocation à la fois) pour les personnes qui doivent rester à la maison pour s'occuper d'un proche pour des raisons liées à la pandémie.
Se préparer à une deuxième vague
La province a dévoilé un plan en neuf points en prévision d'une éventuelle seconde vague, le 18 août. Un fonds d'urgence de 106 millions de dollars a été affecté à l'embauche de 1 000 employés pour la recherche des contacts (avec des gens positifs).
Les mesures prévues dans le plan comprennent : un gestionnaire responsable de chaque foyer de soins de longue durée (CHSLD) ; des services de soutien à domicile adaptés aux besoins des usagers ; le recrutement massif de travailleurs en CHSLD ; l'arrêt de la mobilité de la main-d'œuvre dans tout le système ; la réduction des délais du processus de dépistage ; l'affectation d'une personne dans chaque établissement à la prévention et au contrôle des infections ; le soutien de services optimaux en chirurgie, en endoscopie et en imagerie médicale ; la garantie de réserves suffisantes de fournitures d'EPI ; et la possibilité de rejoindre l'ensemble de la population grâce à des communications ciblées et adaptées aux
différents publics.